MENU

Historique

Notre vidéo rétrospective pour les 70 ans de JPC France : 1947-2017

Historique de JPC France

Au début des années 40 à la suite d’un réveil aux Etats-Unis naît l'association Youth for Christ. Elle a pour but "L'évangélisation des jeunes par les jeunes". En 1943, Billy Graham en devient le premier équipier à plein temps. La branche française, Jeunesse Pour Christ France se constitue en 1947. De 1945 à 1951, de grands rallyes de jeunes sont organisés : Paris, Mulhouse, Lyon, Valence, Nîmes... C'est un style d'évangélisation moderne à l'époque par la musique, les films, le sport. Pourtant, dès 1952 et jusqu'en 1961, c'est une longue "traversée du désert" pour JPC. 1961 est une date importante, c'est l'arrivée en France du missionnaire américain JPC, Eugène Mc Gee. Il reprend les responsabilités du mouvement et cela dans la région parisienne. Durant cette période a lieu la reprise des rallyes à Paris, à la salle Pleyel, à la rue de Lille. Le comité national est remis en route, le journal "Impact" est lancé. Plusieurs jeunes français s'engagent. En 1964, Tom Clyde et Jean-Jacques Weiler, deux personnalités importantes de JPC deviennent membres du comité. Le premier est directeur pour la zone "Nord France", le second, J-Jacques Weiler prend la direction du Sud. En 1965, Jean-Jacques Weiler reprend le flambeau à Valence.

De 1965 à 1970, de nombreuses activités se développent dans les deux zones : rallyes, premiers week-ends de jeunes, une grande campagne d’évangélisation sous tente dans le Sud de la France.

En 1968, une vieille ferme est achetée sur la commune de Montmeyran, qu’on appellera d’abord Adullam puis par la suite Les Chênes de Mamré

JPC participe aux Jeux Olympiques d’hiver de Grenoble puis effectue une tournée en France pendant 4 mois.

Les années 70

Les années 70 sont marquées par de nombreuses tournées musicales : New World Singers, Les Reflets, le Trio Roffidal, les Folk Five…et des projections de films de Billy Graham. L'acquisition de l'ancienne ferme située près de Valence permet la mise en place de week-ends de jeunes. Un ministère d'évangélisation sur les plages, appelé PUNCH, voit le jour en 1974. Ce mouvement durera une quinzaine d'années. Durant ces années, Charles Guillot est président du mouvement.

Les années 80

Les activités se développent dans le Bas-Rhin, à Pfaffenhoffen, et à Colmar avec des tournois de foot et une grande campagne d'évangélisation européenne durant l’été 1984. Le centre des activités du mouvement est la région de Valence avec un coffee-bar près de la gare. Une imprimerie et un département audiovisuel sont mis sur pieds pour les besoins internes et pour les églises. L’ancienne ferme est baptisée les "Chênes de Mamré", un nouvel étage est construit et des aménagements se poursuivent. Les week-ends de jeunes s’y multiplient.

D’autres activités voient le jour dans la région de Montélimar. La formation est une part importante au sein des activités. JPC France est également dans ces années à l'initiative du mouvement au Burkina Faso avec Paul Kaboré.

En 1988 Jean-Jacques Weiler est nommé directeur européen puis directeur international en 1998. Freddy Leininger, un des piliers fondateurs de JPC à Pfaffenhoffen, prend la direction au niveau national et met en place un travail de partenariat avec les églises et les autres associations chrétiennes.

Les années 90

À la fin des années 80 jusqu'à la réforme du service militaire, de nombreux objecteurs de conscience en France s'engagent avec JPC. JPC s’implante dans de nouvelles régions: la Lorraine, Lyon. Des soirées «InterJ» s’organisent sur Lyon en 1996. Aux Chênes de Mamré, on construit un camping, un terrain multisports et une belle piscine. Depuis 1997, c’est James Dode qui assure la direction des Chênes. En 1997 Samuel Weiler est nommé au poste de directeur national. En 1998, le premier Muziktus voit le jour à Mulhouse.

Les années 2000

Au début des années 2000, le bureau national déménage en Alsace. Quatre régions restent actives : Nancy, Colmar, Lyon, Briey. De nouvelles régions démarrent avec Strasbourg en 2000, la Savoie en 2003, Mulhouse en 2004 et la région parisienne en 2007.

A l'initiative de Patrick Nussbaumer, nommé Président en 2008, un premier camp d’évangélisation appelé Plage Station (évangélisation sur les plages) démarre en 2000 avec une vingtaine de jeunes. Depuis, Plage Station est passé à une dizaine de camps par an dans différentes villes côtières de France.

En 2003, à Strasbourg naissent les soirées PULSE (Prière, Unité, Louange, Service, Edification). Le succès des soirées PULSE ne fait que croître en France depuis une dizaine d’années. En 2013, une vingtaine de villes proposent ces soirées plusieurs fois par an, un peu partout en France.

Le projet Bouge ta Ville naît en 2010 suite au désir de plusieurs jeunes chrétiens de Mulhouse et des environs de se mettre au service de leur propre ville. Le concept s’étend : Le Havre, Montauban, Paris. En 2013, les villes de Montbéliard, Le Havre, Valence et Grenoble accueillent des événements Bouge ta Ville.

Des groupes locaux d'évangélisation se forment, suite à l'impulsion donnée par les camps tels que Plage Station et Bouge ta Ville : à Strasbourg en 2001, à Mulhouse en 2010, à Paris et Montpellier en 2011, à St-Louis en 2012.

En 2012, JPC fait l’acquisition d’une cage de foot. Elle tourne principalement dans les Bouge ta Ville et les groupes locaux ou est louée par les églises.

2013 a été marquée par la participation de 4 nouvelles villes (Grenoble, Le Havre, Montbéliard, et Valence) à Bouge ta Ville, ainsi que par la naissance de nouveaux PULSE à Marseille, Toulouse, Lille et Nantes. La saison 2013-2014 est marquée de plus en plus, par le croisement des activités: les jeunes de PULSE participent de plus aux actions locales avec les groupes d'évangélisation, mais aussi à Plage Station l'été ou à un Bouge ta Ville dans leur ville durant l'année.

Partager